Ceux qui ne boivent pas… meurent plus jeunes

Et ce n’est pas le secteur du vin qui le dit cette fois, mais bien l’Université du Texas à Austin et plus particilièrement son partenaire, Research Society on Alcoholism, qui publie dans sa revue "Alcoholism: Clinical and Experimental Research" une étude dont il ressort que ceux qui consomment régulièrement des boissons alcoolisées vivent plus longtemps que ceux qui n’en boivent jamais.

Et cela n’a rien à voir avec la pression artérielle ou les effets du resvératrol… L’explication est plus simple : celui qui boit, le fait généralement en société et les « buveurs sociaux » sont plus heureux que les autres. S’ils ne dépassent pas trois verres par jour, les « buveurs » présentent une santé physique et mentale meilleure que les « abstinents ».

Faire la fête de temps en temps a donc des avantages cachés, mais à condition de rester loin du volant… Belles fêtes de fin d’année à vous.