Le meilleur vin du monde est celui que l’on aime !

Portrait de Sophie Dierickx

Par Baudouin Havaux -

LE VIN POUR LES NULS, voilà bien un thème qu’il est difficile de décliner. En effet, des nuls en vin, ça n’existe pas. Le vin est avant tout une question de goût personnel, et chacun est capable de dire s’il aime ou pas le verre de vin qu’on lui propose. Il n’en faut pas plus pour entrer dans le monde de l’oenologie et apprécier crus et millésimes des vignobles de la planète.

Le vin est avant tout un monde de passion, de partage et d’émotions, avant d’être le terrain de jeu de quelques soidisant érudits qui utilisent un vocabulaire pédant, à l’image des Précieuses ridicules
de Molière. Fautil être gynécologue pour faire des enfants ? La question est aussi absurde que de savoir s’il faut être oenologue pour boire du vin. Il faut pouvoir aborder le vin sur un ton décomplexé et s’exprimer avec simplicité et naturel. Le vin doit rester un plaisir, et chaque consommateur est en droit de l’apprécier différemment que son voisin. Il ne faut jamais oublier que le meilleur des vins est celui que l’on aime.

Par contre, pour celui qui souhaite comprendre pourquoi il aime ou n’aime pas un vin, il est indispensable d’acquérir quelques notions de base pour pouvoir évoluer dans le monde complexe mais passionnant du vin. Voici deux livres, qui s’adressent plus particulièrement aux néophytes, qui sont de précieux guides pour aborder la viticulture, l’oenologie et développer ses connaissances de la dégustation.

‣ Le vin c’est pas sorcier, un petit précis d’oenologie illustré
Un petit précis d’oenologie illustré qui n’est ni petit, car à travers plus de 200 pages il fait le tour de toutes les questions qui se posent à l’amateur en herbe, ni précis d’oenologie, car cet ouvrage se situe aux antipodes desmanuels scientifiques. Il est par contre parfaitement illustré de dessins naïfs qui facilitent encore la compréhension. Ophélie Neiman, qui anime également le blog deMiss GlouGlou hébergé sur lemonde.fr, nous entraîne dans une initiation ludique et pratique, qui donne aux néophytes toutes les clés pour découvrir et apprendre à apprécier le vin.

“Le vin c’est pas sorcier”, Ophélie Neiman, 240 pages.
Éditions Marabout, 19,50€.

 

 

   Du raisin au verre, guide enthousiaste pour découvrir les secrets du vin

Teresa Severini est italienne et est l’une des premières femmes à s’être lancée dans la profession d’oenologue. Elle travaille dans l’entreprise familiale, une cave réputée d’Italie. Elle a trois enfants, dont l’aîné est l’acteur de l’aventure de l’apprenti oenologue racontée dans cet ouvrage. Ce livre d’initiation, qui s’adresse aux jeunesmais aussi aumoins jeunes, nous transmet les bases des informations indispensables
pour découvrir l’oenologie et développer notre pratique de la dégustation.

“Du raisin au verre”, Teresa Severini Zaganelli, 72 pages.
Éditions Férets, 14,50€.