Les Tunisiens ont soif!

Woestijn@ASkhodrova

La vendange tunisienne 2013 a subit les revers de la sécheresse et accuse une diminution de 35% de volume et comme il n’y avait pas de stock de soudure, il n’y a pas grand chose à vendre. La situation était tellement tendue que le chardonnay était déjà sur le marché la deuxième semaine de septembre, à peine 15 jours après les vendanges. Un super-primeur en quelque sorte. Au rayon des nouveautés, un vin produit à partir du cépage  « marselan »  du domaine de Carthage 2012, un croisement de Grenache et de cabernet sauvignon créé par l’Inra de Montpelier et récemment introduit en Tunisie. Sélectionné pour sa tolérance à la sécheresse, c’est un cépage qui présente beaucoup de finesse et de fraicheur. Le marselan associe la structure du cabernet sauvignon et le côté épicés du grenache. (bh)